Petit lexique de l’éco-paysagiste

A travers cette page, je souhaite vous faire partager le vocabulaire en lien avec mon activité d’éco-paysagiste : je l’enrichirai au fil des jours. Ce petit lexique permettra de bien se comprendre dans nos échanges.

Feng Shui

signifie littéralement « le vent et l’eau ». C’est un art millénaire d’origine chinoise qui a pour but d’harmoniser l’énergie environnementale d’un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de ses occupants.

La géobiologie

Désigne une discipline qui étudie l’ensemble des influences de l’environnement sur le vivant, elle concerne les détections des éventuelles pollutions électromagnétiques ou telluriques.

 

Moëllon

Un moëllon est une pierre pour la construction, taillée partiellement ou totalement, avec des dimensions et une masse qui le rendent maniable par un homme seul.

Engrais verts

Ils consistent à semer des plantes herbacées (seigle, moutarde, phacélie,…) et à les laisser se développer pendant quelques mois en veillant à ne pas dépasser le stade début de floraison. Ils seront broyés, séchés et intégrés superficiellement au sol alors qu’ils sont encore verts.

Compostage en andains

Composter, c’est mettre ensemble des matières organiques d’origine végétale et animale afin que, par un processus de fermentation aérobie, elles se transforment en un aliment prêt à être consommé par les micro-organismes du sol : le compost. Celui-ci donnera naissance dans le sol au précieux humus.

Les lasagnes

 

Elles permettent de cultiver un sol très médiocre. Cette méthode est parfaite pour cultiver des plantes sur des remblais, au pied des murs des maisons (gravats) et des terrains pierreux. Elles seront reconstituées tous les ans. On opère avec différentes couches de feuilles mortes, gazon et terre ou compost.

Source « le Manuel des Jardins Agroécologiques » de Terre et Humanisme

Butte sandwich

Robert MOREZ utilise ce type de butte comme un outil pédagogique lui permettant d’aborder tous les aspects de la vie du sol, de la transformation des matières organiques, de l’importance du paillage, des techniques d’arrosages… La butte, réalisée dans un espace non cultivé, est directement plantée de légumes et donne de belles récoltes, bien que le sol de départ soit vraiment médiocre, pauvre en humus et tassé.

Tonte différenciée

 

A la place d’une tonte régulière, jusqu’à 15 tontes par an, les espaces engazonnés sont repensés.

Le choix de la fréquence de tonte va surtout dépendre de l’utilisation de l’espace concerné par les habitants. L’esthétique globale de l’espace est également un facteur à prendre en compte. Aux abords de la maison et les espaces de jeux sont tondus régulièrement (jusqu’à 10 tontes par an). Les espaces moins fréquentés sont fauchés de une à trois fois par an.

Niwaki

Le niwaki est un arbre de jardin. Niwa signifie « jardin » et ki « arbre » en japonais. L’art de la taille japonaise consiste à tailler, guider ou former les arbres, afin de restituer dans le jardin les différents paysages admirés dans la nature.

Taille en topiaire

L’art topiaire consiste à donner des formes plus ou moins géométriques à des arbustes verts : buis, if, troène, laurier-sauce, cyprès, houx, thuya, aubépine…

Taille en nuages

La taille en nuage des arbres ou arbustes est une taille inspirée des jardins japonais ou Jardins Zen et de leurs niwakis. Elle consiste à sculpter la silhouette de l’arbre de manière à obtenir un houppier découpé en une succession de nuages de verdure, calibrés et disposés de façon harmonieuse. Contrairement à la taille en topiaire, ici le jardinier préserve la forme initiale du sujet pour la mettre en valeur.

Faisons connaissance, parlez-moi de votre projet…

POUR ALLER PLUS LOIN

Visitez
mes dernières
réalisations

Découvrez
tous mes
savoir-faire

Je vous présente
mon jardin
d’expérimentation

Un petit lexique
pour bien
se comprendre